dimanche, 26 mai 2024

Vaincre au plus vite la maladie des tomates avec simplicité

Chouchoutez vos tomates, elles vous le rendront bien ! Pour de belles récoltes en été, certains gestes sont ainsi indispensables, d’autant plus quand il fait chaud. Découvrons ensemble ce qu’il faut faire pour protéger ses tomates des fortes chaleurs.

Paillez vos pieds de tomates

Premier geste indispensable à la bonne croissance des tomates en été : le paillage de leurs pieds. Le paillage végétal permet d’éviter le dessèchement des racines, en ralentissant le processus d’évaporation de l’eau d’arrosage.

En se décomposant, ce type de paillage vient également nourrir le substrat, pour de plus belles récoltes.

Reconnaître et traiter le mildiou sur les tomates

C’est pendant les étés humides et orageux, sous des températures entre 17 et 25°, que le mildiou s’installe et provoque des ravages sur les tomates. Si vous voyez des tâches noires apparaître sur les feuilles puis le fruit, et que vous remarquez un certain dessèchement, il s’agit du mildiou.

Si vous voyez des taches noires apparaître sur les feuilles puis sur le fruit, et que vous remarquez un certain dessèchement, il s’agit de la maladie du mildiou. Elle est causée par un champignon. Attention au mildiou qui est capable d’hiberner pour repaître l’été suivant.

Renforcer l’immunité des tomates grâce aux vitamines

Les patients qui présentent une insuffisance pancréatique externe ont une mal digestion et donc une malabsorption intestinale importante des graisses alimentaires et sont exposés aux déficits en vitamines liposolubles : A, D, E, K. Ces déficits peuvent être très précoces dans la vie. Pour une absorption optimale, les suppléments vitaminiques doivent toujours être administrés en même temps que les extraits pancréatiques.

Vitamine A

La vitamine A et ses dérivés ont un rôle essentiel dans la croissance cellulaire, le renouvellement des tissus, le développement embryonnaire, la vision, l’immunité notamment… Indispensable à tous les âges de la vie, la vitamine A est apportée par l’alimentation.

Prévenir les maladies du potager en été

La chaleur et l’humidité de l’été favorisent le développement de certaines maladies tel que le mildiou, l’oïdium ou la moniliose. Seule une action préventive permet d’empêcher ces redoutables pathogènes de ruiner votre potager.

Si la pluie est bénéfique pour votre potager, un excès d’humidité peut aussi parfois provoquer des maladies chez certaines plantes. Les pluies, parfois violentes, de ces derniers jours ne doivent pas être prises à la légère.

Si le retour de l’humidité redonne vigueur aux fleurs et aux légumes du potager, surtout après cette semaine de forte canicule, sachez qu’il profite aussi aux maladies.

Conseils pour éviter les maladies du potager

  • Arrosez régulièrement : un arrosage régulier permet de maintenir une humidité constante autour des racines, évitant ainsi le développement de certaines maladies.
  • Aérez le sol : le travail du sol permet de favoriser l’aération et d’éviter les excès d’humidité qui peuvent favoriser le développement des maladies.
  • Surveillez l’apparition des symptômes : inspectez régulièrement vos plants de tomates et autres légumes pour repérer les premiers signes de maladie et agir rapidement en cas de besoin.
  • Traitez préventivement : utilisez des produits naturels comme la bouillie bordelaise pour protéger vos cultures contre les attaques de champignons et autres parasites.

En suivant ces conseils et en restant vigilant face aux maladies du potager, vous pourrez profiter pleinement de vos récoltes durant tout l’été.

Dans la même catégorie